Reportage photos dans les coulisses du Fantôme de l’Opéra

Le Fantôme de l'Opéra
© Jonathan Declais
Le Fantôme de l’Opéra vient fêter ses 30 ans à Paris. Pour l’occasion, le Théâtre Mogador nous a permis d’accéder aux coulisses de ce spectacle vu par près de 140 millions de spectateurs à travers le monde.

En 1984, le compositeur Andrew Lloyd Weber se passionne pour le roman de Gaston Leroux Le Fantôme de l’Opéra et décide d’en faire un musical. Vivant reclus dans les souterrains de l’Opéra, un homme au visage défiguré mène une existence bien solitaire. Sa vie va changer du jour au lendemain lorsqu’il tombe amoureux d’une jeune et belle ballerine, Christine Daaé. Christine est fascinée par le Fantôme mais son cœur appartient au Vicomte Raoul de Chagny. Dans les catacombes du Palais Garnier, Raoul et le Fantôme vont alors s’affronter pour gagner le cœur de la femme qu’ils aiment.

Le Fantôme de l'Opéra

© Jonathan Declais pour Tony Comédie

L’adaptation en français d’un tel classique de la comédie musicale anglo-américaine n’a pas été chose facile, nous confie Nicolas Engel, le jeune adaptateur du livret. Nicolas a travaillé en étroite collaboration avec Charles Hart, auteur des paroles originales. Il s’agit en effet de trouver le parfait équilibre entre les sonorités, les rimes et le sens original du texte. Nicolas s’est replongé dans l’ensemble de l’œuvre de Gaston Leroux pour essayer de coller au maximum avec l’écriture du célèbre romancier français.

Le Fantôme de l'Opéra

© Jonathan Declais pour Tony Comédie

Par chance, Stage Entertainment offre au public parisien une version identique à celle qui se joue à Broadway et à Londres. Le théâtre Mogador a subi des travaux tout l’été pour accueillir cette production exigeante : une arche représentant celle de l’Opéra Garnier orne l’auditorium et le plateau a été abaissé. Les spectateurs sont intégrés à l’action, qui prend place sur scène mais aussi dans la salle. Les connaisseurs seront ravis de savoir que le fameux lustre sera de la partie.

Le Fantôme de l'Opéra

© Jonathan Declais pour Tony Comédie

Le Fantôme de l'Opéra

© Jonathan Declais pour Tony Comédie

Le Fantôme de l'Opéra

© Jonathan Declais pour Tony Comédie

Les 300 costumes de cette production titanesque sont tous plus beaux les uns que les autres. Depuis juin, toute l’équipe (couturières, cordonnières, modistes) travaille d’arrache pied. Chaque élément doit être aussi beau que solide pour tenir au moins le temps d’une saison. La minutie mise en oeuvre sur chaque pièce est impressionnante.

Le Fantôme de l'Opéra

© Jonathan Declais pour Tony Comédie

Pendant ce temps, dans la salle de répétition, Dominque Trottein, directeur musical résident, nous plonge dans l’univers musical du Fantôme de l’Opéra avec un quintet à cordes. Chaque soir, l’orchestre sera composé de 14 musiciens, mais Dominique en a recruté 45 afin d’opérer des alternances au sein de l’orchestre.

Le Fantôme de l'Opéra

Sierra Bogges – © Jonathan Declais pour Tony Comédie

Le Fantôme de l'Opéra

Gardar Thor Cortes – © Jonathan Declais pour Tony Comédie

La venue de Sierra Bogges pour jouer le rôle de Christine en France est loin de passer inaperçue. Cette comédienne dont la réputation à Broadway n’est plus à faire, jouait il y a encore quelques mois dans School of Rock, la dernière comédie musicale d’Andrew Lloyd Weber. On a pu voir également Sierra dans La Petite Sirène à New York où elle interprétait le rôle d’Ariel ou encore dans les Misérables à Londres. C’est aussi elle qui a interprété le rôle de Christine Daaé lors du concert du 25ème anniversaire du Fantôme de l’Opéra. C’est ce même rôle qu’elle endossera dans quelques semaines à Paris au côté de Gardar Thor Cortes (le Fantôme) et de Bastien Jacquemart (Raoul).

Le Fantôme de l'Opéra

Masquarade – © Jonathan Declais pour Tony Comédie

Bref, le Fantôme de l’Opéra est un must-see et est sûrement la comédie musicale la plus romantique de cette rentrée. Courrez prendre vos places, si ce n’est pas déjà fait !

Merci à Lenka Martin, rédactrice invitée pour ce reportage.

Commentaires

avatar
Trier par :   Les plus récents | Les plus vieux | Les mieux notés
Benoît ANTON
Lecteur

Après l’avoir vu à New York, puis Londres, je suis heureux et impatient de le voir à Paris ! Ce spectacle est un bonheur !

wpDiscuz