S'abonner à la newsletter

Inscrivez-vous pour ne pas manquer les prochains articles.
Un e-mail par semaine. Pas de pub. Promis.

Tony Comédie

#ILoveMusicals

Carmen à Tout Prix (Paris, 2015)

#Critique

Vendredi soir, je me suis rendu dans le très étrange théâtre Trévise du 9ème arrondissement de Paris pour assister à Carmen à Tout Prix, une adaptation libre (très libre) de l'oeuvre de Carmen. L'attente dans le hall du théâtre était assez amusante : entre la file "fast boarding", la file classique et la file de sortie du spectacle précédent, les spectateurs avaient du mal à trouver leur place. Il faut dire aussi que personne n'a eu l'idée de nous expliquer la différence entre ces trois files (je ne l'ai comprise qu'à la sortie).

L'idée originale de Carmen à Tout Prix est très bonne : adapter Carmen de Georges Bizet, en raccourcissant certains passages de l'opéra en les expliquant plutôt qu'en les jouant. A cela s'ajoute une mise en abîme : ce sont le directeur d'un théâtre (dont les comédiens sont en grève) et son assistante qui vont jouer la pièce. Des musiciens et trois autres artistes seront trouvés à la dernière minute. Bref, cette pièce se base sur un comique de situation classique mais souvent efficace.

Malheureusement, la mayonnaise ne prend pas. Je ne sais pas si c'est à cause du jeu de Bertrand Montbaylet (le directeur du théâtre) qui en fait beaucoup trop, de la mise en scène de Manon Savary sans grandes idées ou des dialogues qui sonnent faux... en tous cas, je ne suis pas rentré dedans. Il aurait été par exemple beaucoup plus judicieux d'aller jusqu'au bout dans la folie des personnages, et de faire un spectacle totalement barré, à l'instar des Caramels Fous, de la Veuve Choufleuri ou des Blond and Blond and Blond. Même si j'ai souri quelques fois, la plupart des effets comiques tombent à l'eau. Quant à l'idée d'accompagner Carmen à l'accordéon... je ne m'en suis toujours pas remis.

Pour être tout à fait honnête, certaines personnes du public semblaient ravies du spectacle, et ont ri du début à la fin. Peut-être ne suis-je pas le bon public ? Le problème reste le prix des places, qui varie entre 27€ et 36€ (fast boarding). C'est clairement trop cher pour une petite production comme celle-ci, même s'il est possible de trouver des places à des tarifs réduits sur des sites comme billet-reduc.

Vous aimerez aussi

Le Roi Soleil bientôt de retour à Paris ?
Pretty Woman The Musical : Samantha Barks et Steve Kazee en seront les stars
Une suite au film Mamma Mia! est prévue pour 2018 avec Cher
Critique : Jésus, de Nazareth à Jérusalem (Paris, 2017)
Une vie sur mesure, un one-man-show pour les fous de batterie