S'abonner à la newsletter

Inscrivez-vous pour ne pas manquer les prochains articles.
Un e-mail par semaine. Pas de pub. Promis.

Tony Comédie

#ILoveMusicals

Les Blond and Blond and Blond (Paris, 2015)

#Critique

J'ai découvert les Blond and blond and blond lors de leur passage télé dans l'émission de Laurent Ruquier On n'est pas couché. Ces trois énergumènes bien timbrés m'ont donné envie de les suivre... Suivons-les ensemble : direction le Sentier des Halles, petite salle en sous-sol du 2ème arrondissement de Paris.

Le spectacle commence par une petite présentation... et la lecture du catalogue Ikea. Cette fratrie d’origine presque suédoise accomplit pendant plus d’une heure un "Hømåj à la Chonson Française". Presque aucun artiste n’est épargné, pour le plus grand bonheur de la salle. Véritables équilibristes musicaux, ces trois troubadours des temps modernes : Tø, Glär et Mår, arrivent toujours à être drôle (oui, toujours), même là où on ne les attend pas.

Dans la salle, tout le monde est conquis par cet humour au 27ème degré permanent. Parmi les reprises, on peut citer : A la queue leu-leu ("à la kululu"), l’Aigle noir de Barbara, Pandi Panda ou encore les Démons de Minuit. Les personnages sont exquis. La mise en scène est excellente.

Ils sont complètement fous, trop blonds et un peu inquiétants. Courez les voir !

Vous aimerez aussi

Le Roi Soleil bientôt de retour à Paris ?
Pretty Woman The Musical : Samantha Barks et Steve Kazee en seront les stars
Une suite au film Mamma Mia! est prévue pour 2018 avec Cher
Critique : Jésus, de Nazareth à Jérusalem (Paris, 2017)
Une vie sur mesure, un one-man-show pour les fous de batterie