Tony Comédie

#ILoveMusicals

Mary Poppins au Prince Edward Theatre de Londres

Critique 3336 vu

J'ai eu la chance d'assister à la comédie musicale Mary Poppins quelques jours seulement avant le premier confinement. Je profite de la réouverture du théâtre pour vous partager mon avis sur ce spectacle.

J'étais impatient de découvrir le spectacle que Stage France rêve de produire un jour à Paris. Que vaut donc la comédie musicale qui a remplacé Aladdin au Prince Edward Theatre de Londres ?

Sorti en 1964, Mary Poppins est un film culte des studios Disney. Rien ne va plus dans la famille Banks. La nurse vient de donner ses huit jours. Ce n'est pas M. Banks, banquier d'affaire, ni son épouse, suffragette, qui vont s'occuper des enfants Jane et Michaël. Ces derniers décident de passer eux-même une annonce pour trouver une nouvelle nurse à leur goût. C'est la mystérieuse et charmante Mary Poppins qui va répondre à l'annonce et emmener les deux enfants dans un univers merveilleux...

Trêve de suspense, j'ai passé une soirée exceptionnelle au Prince Edward Theatre. J'en suis ressorti avec le même enchantement que lorsque j'avais découvert l'exceptionnel revival de Company il y a deux ans. Mary Poppins est largement supérieur à Aladdin et est (à mon avis) supérieur également au Roi Lion. Les décors sont magnifiques, on rigole beaucoup et les numéros sont tous plus époustouflants les uns que les autres.

Commençons par les décors. La pièce débute sur Cherry Tree Lane. Une immense maison de poupée s'avance sur le scène et s'ouvre devant nous. A l'image de l'auberge du Bal des Vampires, ce "décor dans le décor" impressionne car il est véritablement à taille humaine. Toujours comme dans le Bal des Vampires, la maison tourne sur elle-même pour révéler un second décor. C’est époustouflant ! Mais le spectacle ne s'arrête pas là puisque l'autre décor impressionnant est celui de la chambre des enfants. Truffé de gadgets, de trappes et d'ascenseurs, il permet à Zizi Strallen, qui interprétait alors le rôle de Mary Poppins, de réaliser plusieurs tour de magie. Les autres décors, même s'ils sont plus simples dans leur conception, sont également impressionnants. Parmi eux, je ne citerai que celui du parc qui comme dans le film se transforme en une fraction de seconde pour ressembler à une peinture.

Les numéros sont à l'image des décors. On est à chaque scène sidéré par ce qu'on voit. Tours de magie et d'illusion dans la chambres des enfants, marionnette géante, Bert (Charlie Stemp) qui danse sur le "plafond" de la scène, tête en bas, durant Step In Time, et un envol de Mary Poppins à travers le théâtre à la fin du spectacle... je n'avais jamais vu cela. Le spectacle se paie même le luxe de rajouter plusieurs personnages, dont Miss Andrew, l'anti Mary Poppins.

Je voudrais également saluer la performance de Petula Clark (oui, oui) dans le rôle de la femme aux oiseaux, qui a une voix exceptionnelle.

Vous l'avez compris, Mary Poppins se révèle être un vrai régal. Espérons que le retour du Roi Lion à Paris permette à Stage France de gagner la confiance de Disney Theatrical et de pouvoir (enfin !) produire ce spectacle exceptionnel à Paris.

Vous aimez la comédie musicale ?

Abonnez-vous à la newsletter pour ne manquer aucun article.
Un e-mail par semaine. Pas de pub. Promis.

Sur le même sujet

Mary Poppins de retour à Londres en août
Mary Poppins de retour sur scène à Londres

Vous aimerez aussi

Jean-Luc Guizonne bientôt en concert à La Nouvelle Eve
Le film Sunset Boulevard au point mort
La comédie musicale Je Vais t'Aimer se dévoile avec un medley inédit
L'Élixir d'Amour à l'Opéra Bastille
Audition : Concours Les Prix Muzikâl (2e édition)

I London

Le West End de Londres est l'un des meilleurs quartiers au monde pour voir une comédie musicale !

Jeu-concours Réserver un spectacle