S'abonner à la newsletter

Inscrivez-vous pour ne pas manquer les prochains articles.
Un e-mail par semaine. Pas de pub. Promis.

Tony Comédie

#ILoveMusicals

Into The Woods (Cinéma, 2015)

#Review

Aujourd'hui, Le film Disney Into The Woods, adapté de la comédie musicale scénique de Stephen Sondheim et James Lapine, sort en DVD. Retour sur mes impressions à la sortie de la salle de cinéma, il y a quelques mois.

J’ai profité de la Saint-Valentin pour aller voir Into the Woods au cinéma. J'ai beaucoup hésité : plusieurs de mes proches en sont sortis déçus et peu de salles proposaient encore le film.

Prenant mon courage à deux mains, j’entrais en salle 4. Pas de surprise concernant le scénario, le film est très fidèle à la comédie musicale, que j'ai eu la chance de voir au théâtre du Châtelet l'année dernière. Même les voix et les intonations sont quasiment identiques. La partition est quasiment identique.

Attention, le film, comme la pièce d'ailleurs, n’est pas aussi accessible qu’un La Belle et la Bête, ou le Bal des Vampires. Le scénario est un peu compliqué, la partition n'est pas forcément très musicale à la première écoute, et la quasi absence de chorégraphies rend le spectacle peu facile d’accès. En revanche, après plusieurs écoutes, on comprend parfaitement pourquoi l'oeuvre de Sondheim est considérée comme un chef-d'oeuvre. La partition est tellement expressive qu'elle pourrait se suffirait presque à elle-même dans la description de la psychologie des personnages.

Pour bien apprécier le film, je vous recommande de réviser vos classiques : le Petit Chaperon Rouge, Cendrillon, Raiponce, Jack et le Haricot Magique. En effet, l’histoire, très sombre, reprend, mélange et parodie les contes de Charles Perrault et des frères Grim.

Les acteurs sont excellents avec une mention spéciale à Meryl Streep dans le rôle de la sorcière, Lilla Crawford (le petit Chaperon Rouge) et Chris Pine dans le rôle du prince charmant. Leurs prestations de comédiens et de chanteurs sont impressionnantes ! Pour la petite anecdote, le réalisateur a souhaité que les comédiens chantent réellement pendant les prises de vues, contrairement à la plupart des films musicaux où les voix sont enregistrées en studio avant le tournage des images.

Les décors et les effets spéciaux servent bien le propos du film, même si le décor du spectacle que j’avais vu au théâtre du Châtelet était bien plus magique.

Un film basé sur une comédie musicale est toujours plus accessible qu’une comédie musicale scénique filmée. Si vous n’avez pas encore eu la chance de voir cet Into the Wood, allez-y !

Sur le même sujet

La chanson coupée de Meryl Streep

Vous aimerez aussi

Sunset Boulevard joué à Bruxelles en 2018 et adapté au cinéma en 2019
Everybody’s Talking About Jamie sera-t-il le nouveau Dear Evan Hansen ?
Ben Platt quitte la troupe de Dear Evan Hansen à Broadway
Audition : Bruno Berberes / The Voice - Orange
On en sait plus sur l'arrivée de La Reine des Neiges à Broadway