S'abonner à la newsletter

Inscrivez-vous pour ne pas manquer les prochains articles.
Un e-mail par semaine. Pas de pub. Promis.

Tony Comédie

#ILoveMusicals

Grease au Théâtre Mogador (Paris, 2017)

#Critique 13716 vu

Après l’incendie qui a coupé court aux répétitions du Fantôme de l'Opéra la saison dernière, Stage Entertainment France a choisi de rouvrir le théâtre Mogador avec la comédie musicale Grease. J'ai eu la chance d'assister à l'opening night. Trêve de suspense, Grease est LE spectacle de la saison.

Grease met en scène les aventures d’un groupe de lycéens de la Rydell High School. Le récit, basé sur les souvenirs des deux créateurs Jim Jacobs et Warren Casey, commence avec la rentrée des classes et l’arrivée d’une petite nouvelle : Sandy Dumbrowski (Alyzée Lalande). Pendant les vacances, Sandy est tombée amoureuse de Danny Zuko (Alexis Loizon), chef de la bande des T-Birds. Mais Rizzo (Emmanuelle Nzuzi), la reine des Pink Ladies, est, elle aussi, amoureuse du beau gosse.

Créé en 1969, le spectacle ouvre à Broadway trois ans plus tard. Il sera jouée 3 388 fois, ce qui en fera à l’époque la comédie musicale qui aura le plus longtemps duré à New York. Après avoir été dupliqué à Londres dès 1974, le spectacle a été adapté au cinéma en 1978 avec Olivia Newton-John et John Travolta dans les rôles principaux. En 2017, la Fox a produit une version "live" du show pour la télévision américaine. Un DVD/Blu-Ray est disponible pour ceux qui auraient manqué cette adaptation assez impressionnante à la fois techniquement et artistiquement.

On pourrait croire que ce n'est plus un suspense, tant les Roi Lion, Mamma Mia!, Sister Act, Le Bal des Vampires, Cats, La Belle et la Bête étaient réussis. Pourtant, j'appréhende chaque année la découverte de la nouvelle production de Stage. Et s'ils s'étaient planté ? Et si je n'accrochais pas à la proposition ? Une nouvelle fois, je suis soulagé : Grease est parfaitement produit.

Le spectacle est tellement parfait qu'il m'est difficile d'en parler. Que dire, à part que la distribution est exceptionnelle ? On y retrouve des habitués de la comédie musicale : Alexis Loizon (La Belle et la Bête, Aladin faites un voeu), Alyzée Lalande (Le Bal des Vampires, Le Voyage extraordinaire de Jules Verne, Notre-Dame de Paris), Fanny Delaigue (Résiste), Alexandre Faitrouni (La Belle et la Bête, Love Circus), Emmanuelle Guelin (Le Bal des Vampires, Cats), Emmanuelle Nzuzi (Cats), Sarah Manesse (Sister Act), Alexander Wood (Oliver Twist), Yanis Si Ah (Cats)... et beaucoup d'autres talents que je ne peux tous citer ici. Tout ce beau monde chante divinement bien et danse avec une énergie juste extraordinaire.

Que dire, à part que l'adaptation française est d'une qualité rare ? Nicolas Engel a fait un travail de haute précision. Une fois n'est pas coutume, une partie des paroles a été conservée en anglais. Tout fonctionne à merveille, aucune tournure syntaxique n'est bancale. C'est tellement rare, même parmi les productions de Stage, que je me devais de le souligner.

Stage a déjà produit le spectacle dans plusieurs pays européens, mais cette version parisienne a bénéficié d'une mise en scène et de chorégraphies originales, résultant de la collaboration entre l’équipe de création internationale et la metteur en scène résidente de Stage France. De nouvelles scènes ont été ajoutées par rapport à la production habituellement jouée. La présence du duo Miss Lynch (Céline Groussard) / Eugène (Alexandre Faitrouni) a été renforcée et donne des scènes juste hilarantes.

Techniquement, tout est parfaitement rodé : les décors et les lumières sont de grande qualité, le son est d'une clarté rare, les transitions sont fluides et naturelles. Les artistes sont accompagnés par un orchestre live, présent en fond de scène, tantôt caché par des éléments de décor, tantôt mis en avant.

Grease va faire un carton. Car non seulement la production est du niveau de Broadway, mais le thème choisi est parfaitement adapté aux attentes du public français. Je suis admiratif du travail fourni par les équipes artistiques et techniques de Stage, qui nous permettent de vivre chaque année des soirées magiques. Le spectacle sera joué au théâtre Mogador jusqu'en juin 2018 et ne sera pas prolongé, car Stage nous a déjà prévu une surprise de taille pour la saison prochaine... A suivre !

Sur le même sujet

Que faut-il attendre de la comédie musicale Grease à Mogador ?
Audition : Grease
Grease fera la réouverture du théâtre Mogador en 2017

Vous aimerez aussi

Le Roi Soleil bientôt de retour à Paris ?
Pretty Woman The Musical : Samantha Barks et Steve Kazee en seront les stars
Une suite au film Mamma Mia! est prévue pour 2018 avec Cher
Critique : Jésus, de Nazareth à Jérusalem (Paris, 2017)
Une vie sur mesure, un one-man-show pour les fous de batterie