S'abonner à la newsletter

Inscrivez-vous pour ne pas manquer les prochains articles.
Un e-mail par semaine. Pas de pub. Promis.

Tony Comédie

#ILoveMusicals

Interview : Flo Malley rejoint Love Circus

#News

Love Circus est de retour à partir du jeudi 21 avril 2016 dans la salle mythique des Folies Bergère.

On se souvient tous de Love Circus, le spectacle "Feel Good" de la saison dernière ! Elu "Meilleure Comédie Musicale de l’Année" en décembre 2014 lors de la Cérémonie des Etoiles du Parisien, le spectacle avait déclenché une vague d’éloges grâce à la performance des comédiens-chanteurs, des danseurs et des acrobates mais aussi grâce aux tubes intemporels qui faisaient danser et chanter le public.

Pour ce grand retour, Flo Malley, un ancien candidat de The Voice, a repris le rôle de Couteau, joué initialement par Maximilien Philippe.

Salut Florient ! Merci de nous accorder quelques minutes de ton temps pour cette interview. Tu as été découvert par le public comme étant le premier candidat à passer les auditions à l’aveugle de l’émission The Voice, lors de la première saison. Que t’a apporté cette expérience ?

Cette expérience a été pour moi le point de départ de ma carrière professionnelle de chanteur. Avant, on peut dire que j’étais un semi-pro qui ne se produisait que lors de petits évènements. The Voice m’a appris les ficelles du métier, m'a donné envie de faire de la scène et m’a surtout permis de vivre de ma passion.

Quel a été ton parcours depuis ta participation à The Voice ?

Le soir de mon élimination, Nathalie Dupuy, la coach vocale l’émission, m’a conseillé de passer les auditions pour la comédie musicale Salut les Copains. S’en sont suivis trois mois de représentations aux Folies Bergère et une tournée des Zéniths. L’année suivante, le même schéma s’est reproduit avec la comédie musicale Disco (du même producteur, ndlr).

Tu es avant tout un chanteur. Pourtant la comédie musicale est un art total mêlant chant, danse et comédie. Comment as-tu appris à jouer la comédie ?

En fait, j’ai commencé par être comédien avant de devenir chanteur. Quand j’étais petit, de 6 à 11 ans, je faisais 3h de cours de théâtre par semaine. Et lorsque j’ai intégré la troupe de Salut les copains, Agnès Boury, qui s’occupait de la direction d’acteurs, m’a beaucoup aidé et m'a fait énormément progresser.

Peux-tu nous parler du rôle que tu vas jouer dans Love Circus ?

J’interprète Couteau, un personnage un peu sombre mais très attachant. Comme son nom l’indique, Couteau est un lanceur de couteau. Il a légèrement blessé sa précédente partenaire et est à la recherche d’une nouvelle personne pour l’aider à remonter son numéro. Bref, personne n'ose m'approcher de peur que je le poignarde (rires).

As-tu déjà commencé les répétitions ?

Non pas encore, mais j’ai déjà vu le spectacle plusieurs fois pour commencer à me mettre dans la peau du personnage.

Comment te sens-tu deux mois avant le spectacle ? Es-tu stressé ?

Je suis un peu stressé car remonter un spectacle qui a aussi bien marché c’est beaucoup de pression. Reprendre un rôle est aussi un exercice particulier car il faut s’inspirer de ce qu’a fait Maximilien Philippe (artiste interprétant le rôle de Couteau précédemment, ndlr) tout en se détachant. Bref, il faut beaucoup travailler.

L’équipe t’a-t-elle bien accueilli ?

Je connaissais quasiment tout le monde car j’avais déjà travaillé avec eux soit sur Salut les copains soit sur Disco. Je ne connais pas encore les acrobates mais je pense qu’on va tous bien s’entendre.

Revenons à ton parcours. Quel est ton genre musical de prédilection ?

J’aime la musique black : le soul, le gospel et la pop. L’album sur lequel je travaille tournera autour de cet univers, mais avec un son plus moderne grâce à j'ajout de pointes d’électro.

Bob Marley est quelqu’un d’important pour toi, n'est-ce pas ?

Oui c’est vrai. J’ai le sentiment que les gens d’aujourd’hui ont besoin de se sentir important alors que l’essentiel, c’est d’être utile. La musique de Bob Marley est utile car elle parle de la Jamaïque, de la pauvreté. Il savait que les mots ont une portée phénoménale et il les a utilisés pour parler de son pays.

Parle-nous de ton futur album. Comment le prépares-tu ?

Sortir un album prend beaucoup de temps car on cherche à avoir les meilleures chansons possibles. Il faut rencontrer des gens, qui te proposent des textes, des mélodies ou même des chansons complètes. Il faut aussi travailler et travailler encore ses mélodies et ses propres textes. J’ai commencé le projet il y a un an et demi. En ce moment je me concentre sur les textes. J’essaie d’écrire 2 ou 3 titres par semaine : c'est mon objectif. Normalement je devrais enregistrer les chansons en studio en mars et avril prochain. J’espère que l’album sortira fin 2016. Je n’ai pas encore de titre d'album à vous donner mais le propos général de l'album commence à bien se dégager.

Quels sont tes futurs projets ?

On m’a déjà proposé plusieurs projets après Love Circus. En fin d’année, je vais essayer d’intégrer un groupe d’une quinzaine de musiciens pour jouer des standards de Noël. Encore un beau projet !

Sur le même sujet

Critique : Love Circus (Paris)
Love Circus est de retour aux Folies Bergère

Vous aimerez aussi

Audition : Auditions pour le rôle de Mama Morton dans Chicago
Madiba Le Musical est de retour à Paris
Le film musical Across the Universe bientôt adapté sur scène en Europe
Audition : Association cherche un chanteur/comédien amateur ou semi-pro
Critique : Everybody’s Talking About Jamie (Londres)

Réserver un musical à Londres