Tony Comédie

#ILoveMusicals

Salomé à L'Opéra Bastille

Lifestyle 689 vu

L'Opéra Bastille propose cette année une création de l'opéra Salomé de Richard Strauss, dans une mise en scène résolument contemporaine.

Cet opéra, créé en 1905 à Dresde, est basé sur la pièce de théâtre éponyme d'Oscar Wilde (1891), elle-même basée sur un épisode biblique. Salomé, belle-fille d'Hérode le tétrarque de Galilée, tombe amoureuse de Jean le Baptiste qui repousse ses avances. La jeune fille va alors réclamer la tête du prophète à son beau-père, en échange d'une danse.

La metteuse en scène Lydia Steier nous propose une version résolument contemporaine de cet opéra, digne du festival d’Avignon ou des Ateliers Berthier. L’action se déroule dans une cour intérieur entourée de hauts murs en béton. Durant la première partie, alors que Salomé rencontre Jean le Baptiste, on assiste en arrière-plan aux orgies de la cour d'Hérode, où de jeunes hommes et femmes se font violer et découper au katana. Les corps sont ensuite déplacés dans la cour pour être jetés dans une fosse commune.

Tout au long de la pièce vont se succéder différents épisodes tout aussi gores et violents. Si au premier abord ce choix de mise en scène pourrait choquer, il permet paradoxalement d'apporter de la vie à la pièce et d'éviter le syndrome des mises en scène plus classiques où les chanteurs chantent seuls sur de grandes scène vides. Cette vision très explicite de l’œuvre permet aussi d’expliquer la décision de Salomé qui plutôt que de chercher à séduire un homme qui la fuit préfère le faire assassiner. Le contexte vicié dans lequel elle évolue l'a complètement perverti.

Cette mise en scène approche de façon très étonnante Salomé de deux grands succès contemporains que sont le film Parasite et la série Squid Game. Sous cet angle, Salomé peut-être vu comme une dénonciation sous forme de métaphore d'une élite qui ne pense qu'à sa jouissance, loin du quotidien ordinaire de la majorité. Ce rapprochement nous permet également de nous rendre compte du choc qu'était cette œuvre était à l'époque de sa création.

J'ai beaucoup apprécié cette oeuvre ramassée d'1h45, qui se joue jusqu'au 5 novembre à l'opéra Bastille.

Vous aimez la comédie musicale ?

Abonnez-vous à la newsletter pour ne manquer aucun article.
Un e-mail par semaine. Pas de pub. Promis.

Vous aimerez aussi

Chanteuses professionnelles pour animer des séances de chant
Un documentaire sur Idina Menzel bientôt sur Disney+
Le film Pride va être adapté en comédie musicale
Critique : Hadestown au Walter Kerr Theatre (New York)
Le revival d'Aspects of Love à Londres se concrétise

I London

Le West End de Londres est un des meilleurs quartiers au monde pour assister à une comédie musicale !

Jeu-concours Réserver un spectacle