S'abonner à la newsletter

Inscrivez-vous pour ne pas manquer les prochains articles.
Un e-mail par semaine. Pas de pub. Promis.

Tony Comédie

#ILoveMusicals

Mistinguett (Paris, 2015)

#Critique

Mistinguett, Reine des Années Folles est une comédie musicale française qui a été créée au Casino de Paris le 18 septembre 2014. Succès oblige, elle est re-jouée au Théâtre Comédia jusqu'en janvier 2016.

Le spectacle est produit par Albert Cohen, à qui on doit déjà Les 10 Commandements, Le Roi Soleil, Mozart l’Opéra Rock, et 1789. Bref, vous imaginez l'apriori que j'avais en allant voir Mistinguett. Qu'en est-il vraiment ?

Ce spectacle nous raconte l’histoire de Mistinguett, artiste de cabaret, entre le début de la première guerre mondiale et la fin des années vingt. L'argument est simple mais efficace : un ancien vendeur de programmes devenu riche décide de monter un numéro avec Mistinguett dans le Moulin Rouge, détruit par la guerre quelques années plus tôt.

Le rythme en crescendo, souvent présent dans les comédies musicales, est ici trop accentué. La première scène du spectacle est la moins réussie et le second acte est le meilleur des deux. Le final est lui digne des spectacles des plus grands cabarets parisiens.

Le spectacle possède tous les ingrédients d’une bonne comédie musicale. Les artistes sont bons en chant comme en jeu, les chorégraphies sont dynamiques, il y a de vrais décors, et les chansons sont toujours au service de l'intrigue. La pièce comporte même des passages joués (hé oui, dans comédie musicale, il y a comédie) et de l'humour (la scène de l’essayage nous rappelle celle de Singin' In The Rain). Bref, pour une production française, je suis impressionné !

On pourra peut-être reprocher l’utilisation abusive des danseurs et les lumières et les costumes pas toujours du meilleur goût.

Il est cependant indéniable que le spectacle plaît au public, et à moi aussi figurez-vous ! Les musiques d'époque, remises au goût du jour, m’ont séduites. Paris Illico, le final de la pièce, m’a même rappelé une des musiques du nouveau spectacle du Lido.

Vous aimerez aussi

Le Roi Soleil bientôt de retour à Paris ?
Pretty Woman The Musical : Samantha Barks et Steve Kazee en seront les stars
Une suite au film Mamma Mia! est prévue pour 2018 avec Cher
Critique : Jésus, de Nazareth à Jérusalem (Paris, 2017)
Une vie sur mesure, un one-man-show pour les fous de batterie