S'abonner à la newsletter

Inscrivez-vous pour ne pas manquer les prochains articles.
Un e-mail par semaine. Pas de pub. Promis.

Tony Comédie

#ILoveMusicals

Jekyll & Hyde (Paris, 2016)

#Review

Ambiance chaleureuse mardi dernier au théâtre du Palace pour la représentation de fin d'année des élèves de l’AICOM (Académie Internationale de la Comédie Musicale de Paris) : "Jekyll and Hyde".

Après deux mois de répétitions, cette pièce adaptée par Frank Wildhorn et Leslie Bricusse d'après la célèbre œuvre de Robert Louis Stevenson a repris vie en musique et en chansons ! Et sur ce point nous avons été comblés par le vivier de talents que compte l’AICOM. Les élèves en troisième (et dernière !) année se sont rapprochés au plus près d’un spectacle professionnel et nous ont proposé un music-hall vocalement accompli et imperturbable face aux quelques problèmes techniques.

De très beaux tableaux se sont succédés et j’ai particulièrement été bluffé par le tableau du cabaret. Emmené par une comédienne envoûtante (Maeva Mathon) et une chorégraphie rythmée, ce tableau reste mon préféré. Et d’une manière générale, j’ai trouvé beaucoup de plaisir à découvrir les scènes et chorégraphies collectives.

Petit regret sur le fait de ne pas avoir dédoublé le comédien principal lors des scènes entre Jekyll et Hyde, ce qui aurait permis une meilleure rivalité entre les deux. Mais ce choix, présent dans la pièce originale de Wildhorn, a permis à Théo Agate d’investir la scène au mieux et de laisser exploser son talent.

Toutes interprétées en français, les chansons en piano/voix nous ont embarqué dans l’univers londonien du 19ème siècle. "Nous avons voulu revenir à des inspirations anglaises", confiait le metteur en scène, Pierre-Yves Duchesne. Pari réussi et notamment grâce aux talents de la pianiste qui a fait un travail remarquable pour coordonner chansons et musiques d’ambiances pendant plus d’1h45.

La mise en scène était quant à elle minimaliste (expliqué entre autre par un budget peu extensible) mais réussie ! Chaque lieu de l’histoire était clairement identifié par un détail ou une ambiance lumineuse. Des grands bancs de tulle permettaient notamment la projection de décors. Les étudiants ont pu faire vivre leurs personnages dans de très belles tenues, qui nous rapprochaient un peu plus de la vie londonienne.

Lors de son discours et de ses remerciements, le metteur en scène et directeur de l’AICOM, Pierre-Yves Duchesne, nous a annoncé la création prochaine d’une association (à but non lucratif) pour tous les passionnés de comédies musicales baptisée « Les amis des comédies musicales ».

C’est un public debout et visiblement charmé qui a salué le travail de ces artistes pour le spectacle de fin d’année qui, souhaitons-leur, ne sera qu’un début dans le fabuleux monde des comédies musicales.

Merci à Quentin Amiot, rédacteur invité pour ce reportage.

Vous aimerez aussi

Sunset Boulevard joué à Bruxelles en 2018 et adapté au cinéma en 2019
Everybody’s Talking About Jamie sera-t-il le nouveau Dear Evan Hansen ?
Ben Platt quitte la troupe de Dear Evan Hansen à Broadway
Audition : Bruno Berberes / The Voice - Orange
On en sait plus sur l'arrivée de La Reine des Neiges à Broadway