Tony Comédie

#ILoveMusicals

Coronis à l'Opéra Comique

Critique 2077 vu

L'Opéra Comique propose Coronis, une zarzuela de Sebastián Durón, du 14 au 17 février.

Coronis est une zarzuela, du nom du Palacio de la Zarzuela qui accueillait au 18e siècle la famille royale espagnole en été. Situé sur les hauteurs forestières de la ville, le palais permettait à ses habitants de profiter d'une relative fraicheur et d'assister à divers spectacles. Genre typique espagnol, la zarzuela est une pièce hybride en un acte qui mélange chant et dialogues parlés. Côté orchestre, la zarzuela reprend les instruments traditionnels espagnols comme les harpes, les guitares et les castagnettes et les mélange avec des instruments plus classiques comme les hautbois et les cordes.

Les zarzuelas mettent souvent en scène des démêlés entre les dieux et les mortels, qui finissent toujours bien, le tout entrecoupé de passages comiques et burlesques. Dans Coronis, l'action démarre au moment où la nymphe Coronis est poursuivie par Triton, un monstre marin envoyé par Neptune qui veut enlever la belle. Le peuple de Trace arrive à repousser le monstre vers la mer et s'attire les foudres du dieu. Survient Apollon, le dieu protecteur de la cité, qui tombe également amoureux de la nymphe. La ville de Trace va alors devenir le lieu d'affrontement entre les deux divinités. L’histoire sert de trame entre les différents tableaux mais n'est pas forcément l'élément le plus important de cette pièce.

Particularité du spectacle, tous les rôles chantés (sauf un) sont interprétés par des femmes. A l’époque de la création de Coronis, les chanteurs masculins étaient presque exclusivement dédiés aux chants religieux.

La mise en scène fait la part belle à l’utilisation de systèmes pyrotechniques. Elle souligne ainsi les références de l’œuvre à la guerre de succession d'Espagne qui était encore en cours lors de sa création, Apollon symbolisant clairement Louis XIV. Si la mise en lumière est réussie, j'ai eu plus de réticences avec les décors, très enfantins et peu réalistes.

Outre les feux d'artifice, on notera la présence d'acrobates, de tours de magie et de moments très burlesques, ce qui donne parfois l'agréable impression d’assister à un spectacle de cabaret sur fond de musique baroque.

Coronis est un opéra surprenant, d'une durée d'à peine 2h. La présence d'instruments moins conventionnels rajoute à l'intérêt pour le spectacle et apporte des nouveautés sonores qui sont agréables à l'oreille.

Coronis est joué jusqu'au 17 février à l'Opéra Comique (Paris).

Vous aimez la comédie musicale ?

Abonnez-vous à la newsletter pour ne manquer aucun article.
Un e-mail par semaine. Pas de pub. Promis.

Vous aimerez aussi

Maître Mô en tournée - Italie 2022/2023
Get Up, Stand Up! joue les prolongations à Londres
Critique : Je Vais t'Aimer à l'Arkéa Arena de Bordeaux
Cendrillon, la nouvelle comédie musicale de Lloyd Webber, s'arrête déjà à Londres
Anything Goes va démarrer plus tôt ses représentations à Londres

I London

Le West End de Londres est l'un des meilleurs quartiers au monde pour voir une comédie musicale !

Jeu-concours Réserver un spectacle