S'abonner à la newsletter

Inscrivez-vous pour ne pas manquer les prochains articles.
Un e-mail par semaine. Pas de pub. Promis.

Tony Comédie

#ILoveMusicals

31 (Paris, 2016)

#Critique

31 est une nouvelle pièce musicale de Gaétan Borg et Stéphane Laporte, mise en scène par Virginie Lemoine et en musique par Stéphane Corbin.

31 est un compte à rebours. De 1999 à 1989, quatre amis nous font vivre dix 31 décembre. Au fil des années et à travers des tranches de leurs vies, les liens complexes qui unissent ces quatre personnages nous sont exhibés, entre rires (beaucoup de rires !) et émotion. La genèse de ce carré amical clôture la pièce.

La grande force de ce spectacle est son livret, qui s’amuse à embarquer le spectateur dans une sorte de jeu de piste narratif. Des indices sont disséminés ça et là, et chaque scène aide le spectateur à reconstituer le puzzle que constituent les vies des personnages.

La mise en scène de Virginie Lemoine est ingénieuse, l’interprétation de Carole Deffit, Valérie Zaccomer, Alexandre Faitrouni (Love Circus) et Fabian Richard est absolument formidable et les sujets abordés par le livret - notamment l’amitié, la vraie - sont universels. On ne peut donc qu’apprécier cette pièce, de laquelle les spectateurs ressortent heureux de vivre.

Hier soir, lors de la première représentation au Vingtième Théâtre, les comédiens et l’équipe créative ont été salués par une standing ovation méritée. La troupe n’a plus que deux dates parisiennes (les 20 et 27 juin) pour finir leur rodage avant les représentations en Avignon au théâtre Buffon du 7 au 30 juillet 2016.

Comme quoi, la France aussi produit de bonnes pièces musicales. 31 est un spectacle à ne pas manquer.

Vous pouvez aussi signer la pétition pour la sauvegarde du Vingtième Théâtre. Ça se passe par ici.

Vous aimerez aussi

Le Roi Soleil bientôt de retour à Paris ?
Pretty Woman The Musical : Samantha Barks et Steve Kazee en seront les stars
Une suite au film Mamma Mia! est prévue pour 2018 avec Cher
Critique : Jésus, de Nazareth à Jérusalem (Paris, 2017)
Une vie sur mesure, un one-man-show pour les fous de batterie