S'abonner à la newsletter

Inscrivez-vous pour ne pas manquer les prochains articles.
Un e-mail par semaine. Pas de pub. Promis.

Tony Comédie

#ILoveMusicals

Le crime de L’orpheline (Paris, 2016)

#Critique

Le Crime de l’Orpheline est un grand-guignol musical joué jusqu’au 18 juin 2016 au théâtre du Ranelagh à Paris.

Joséphine est une jeune orpheline qui vit sous les toits avec sa mystérieuse tutrice. Elle aime en secret Alfred, un gentil garçon. Mais Rodolphe, un ami de la famille lui demande sa main. Joséphine arrivera-t-elle à échapper à ce mariage imposé ?

Qu'est-ce que le grand-guignol ? Il s'agissait à l'origine d'une salle de spectacles parisienne spécialisée dans les pièces mettant en scène des histoires macabres et sanguinolentes. Avec le temps, elle a fini par donner son nom à un genre théâtral. Mais malgré son côté sanglant, rassurez-vous, la pièce est loufoque et hilarante. Car en plus de jouer avec les codes du grand-guignol, elle emprunte aussi ceux du cinéma muet. Et c'est réussi !

Un grand bravo aux comédiens, Florence Andrieu et Flannan Obé, qui parviennent à alterner les phases muettes et les phases parlés avec brio. Quant à leur technique vocale, elle est remarquable. Pour ne pas trop en dévoiler, je me contenterai de dire que j’ai eu un doute au milieu de la pièce : je me suis demandé si tout était prévu ou pas...

Bref, Le crime de l’orpheline est une sorte de petit ovni à l’esthétique très soignée, à ne pas manquer assurément.

Vous aimerez aussi

Le Roi Soleil bientôt de retour à Paris ?
Pretty Woman The Musical : Samantha Barks et Steve Kazee en seront les stars
Une suite au film Mamma Mia! est prévue pour 2018 avec Cher
Critique : Jésus, de Nazareth à Jérusalem (Paris, 2017)
Une vie sur mesure, un one-man-show pour les fous de batterie