S'abonner à la newsletter

Inscrivez-vous pour ne pas manquer les prochains articles.
Un e-mail par semaine. Pas de pub. Promis.

Tony Comédie

#ILoveMusicals

Aladin, faites un vœu (Paris, 2015)

#Review

Qui ne connaît pas les aventures d'Aladin, de sa quête de la lampe magique à sa grande histoire d’amour avec la Princesse ? Alors que les castings londoniens viennent de s'achever pour une ouverture à l'été 2016, c'est une production 100% française qui nous est actuellement proposée au théâtre Le Comédia de Paris. Que vaut-elle ?

Le spectacle s’ouvre sur un marché à l’aube. Au loin on aperçoit un immense palais, celui d’une princesse au destin tracé par son père, qui rêve de liberté, d’amour et de changer une fois pour toutes les traditions. A quelques pas de là, un jeune garçon du nom d’Aladin déambule dans les rues. Il se débrouille comme il peut pour vivre, il vole parfois aux étals du marché pour subvenir à ses besoins. Ces deux personnages que tout semble opposer vont se rencontrer, et de cette rencontre naîtra une belle histoire d'amour...

Je suis souvent déçu par les spectacles musicaux français dits "familiaux". Je ne comprends pas pourquoi leur qualité devrait être inférieure à celle des spectacles pour adultes (je préfère dire "grands enfants"), d'autant plus que les places sont souvent vendues à des tarifs équivalents. Certains auteurs ou artistes ont aussi parfois du mal à faire confiance à l'intelligence des enfants. A mon humble avis, il ne sert à rien de ré-expliquer l'histoire trois fois, ni même de parler au jeune public comme à des abrutis.

Marie-Jo Zarb et David Rozen, respectivement auteur et metteur en scène de cet Aladin, ne sont pas tombés dans le piège, loin de là d'ailleurs puisque tout fonctionne à merveille dans ce spectacle. Les décors, même s'ils ne bénéficient pas d'un budget extravagant, sont admirables. Alexis Loizon, dans le rôle d'Aladin, est toujours aussi bon. Laurent Ban est un génie absolument magnifique. Tout d'or enduit, il fait le show à lui seul et le public en redemande.

Certains metteurs en scène de musicals pour adultes devraient prendre des leçons auprès de David Rozen : les transitions sont parfaites, les noirs lumière sont quasiment inexistants et l'espace scénique est parfaitement occupé.

Quand à la musique de Shay Alon, je suis absolument fan. Malheureusement pour moi, l'album n'était pas encore en vente lorsque je suis allé au Comédia, mais je compte bien y retourner juste pour réaliser cet achat compulsif qui ne l'est d'ailleurs plus.

En fait, absolument rien n'est ridicule dans cet Aladin. Grâce à une équipe de création et une troupe de grand talent, les costumes, les décors, les textes, les déplacements ou encore les musiques, tout sonne juste et vrai. Enfants comme parents, tout le public est conquis. N'est-ce pas le premier critère de la réussite d'un spectacle familial ?

Sur le même sujet

Audition : Aladin, faites un voeu
Audition : Aladin, faites un voeu
Aladin débarque au théâtre Comedia

Vous aimerez aussi

Sunset Boulevard joué à Bruxelles en 2018 et adapté au cinéma en 2019
Everybody’s Talking About Jamie sera-t-il le nouveau Dear Evan Hansen ?
Ben Platt quitte la troupe de Dear Evan Hansen à Broadway
Audition : Bruno Berberes / The Voice - Orange
On en sait plus sur l'arrivée de La Reine des Neiges à Broadway