Critique : Fair-Play au Théâtre du Rond-Point

Fair Play
© Giovanni Cittadini Cesi
Fair-Play est un spectacle de et avec Patrice Thibaud et avec Philippe Leygnac, mis en scène par Jean-Marc Bihour, Jean-Michel Guérin et Patrice Thibaud.

Fair-play, ainsi devrait être le sport. Mais la réalité est tout autre. C’est ce que ce spectacle burlesque et musical nous montre avec brio par plusieurs scénettes sur le sport amateur et professionnel.

Tout commence par une série de tableaux sur le cheminement de la flamme olympique. Le spectacle se poursuit par une extraordinaire performance d’escalade… du piano et une succession de sketches sur la boxe, l’équitation, le tennis… La scène devient stade, bassin de natation, douche.

Entraîné, malmené, parfois dopé, le corps est l’outil du sportif mais aussi celui de l’acteur. Avec humour et beaucoup d’auto-dérision, Patrice Thibaud et Philippe Leygnac jouent de leur dissemblance et utilisent leurs caractéristiques physiques pour mimer le perdant ou l’ex-champion. Acteurs-sportifs, notre duo transpire, souffle et souffre devant les spectateurs hilares.

Ce spectacle muet et parodique doit son succès à la complicité des deux acteurs. Patrice Thibaud, fan de Tati, a rencontré Philippe Leygnac sur la pièce de Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff, Les Étourdis. C’est le quatrième spectacle qu’ils créent ensemble. Philippe Leygnac, compositeur et multi-interprète, apporte une touche poétique à cette parodie parfois clownesque.

Courez vite voir ce spectacle, joué jusqu’au 3 juillet au Rond-Point. La performance est réelle et les acteurs méritent vraiment une médaille !

Commentaires

avatar
wpDiscuz