Critique : Stomp, un spectacle rythmique de haut vol

Stomp
Amis batteurs et fans de musique en générale, il se joue actuellement au Casino de Paris un spectacle fort original et formidablement exécuté : Stomp.

Stomp a été créé en 1991 par Luke Cresswell et Steve McNicholas au Festival d’Edimbourg. Depuis, le spectacle a fait le tour du monde. Pourtant, il n’est basé que sur une idée : créer des rythmes endiablés avec des objets du quotidien (balais, poubelles, ballons de basket…). Mais à l’instar du spectacle des Franglaises, cette troupe qui traduit littéralement en français les tubes anglo-saxons, les huit batteurs présents sur scènes jouent chacun un rôle : le rebelle, le souffre-douleur, la brute… ce qui rend ce spectacle ni ennuyeux ni monotone.

Luke Cresswell et Steve McNicholas nous proposent un véritable show à l’américaine, parfaitement millimétré, sans aucun temps mort. Que c’est agréable ! J’invite d’ailleurs tous les metteurs en scène à y assister, tellement il y a à apprendre.

Les artistes – 6 hommes et 2 femmes – sont des dieux du rythme et de la jonglerie. La performance est d’autant plus impressionnante qu’il n’y a eu aucun raté le soir où j’y ai assisté.

Je regrette simplement que l’humour vole aussi bas parfois : allusions sexuelles et scatologiques auraient pu être évitées. Mais après tout, il faut plaire au plus grand nombre, et ça marche. La salle était comble et enthousiaste.

Vous pouvez applaudir Stomp jusqu’au 7 février 2016 au Casino de Paris. Un conseil : évitez les « loges côté », pourtant de catégorie 1, qui sont affreusement inconfortables.
[tickets]http://plateforme.fnacspectacles.com/place-spectacle/manifestation/Grand-spectacle-STOMP-CPTOM.htm[/tickets]

Commentaires

avatar
wpDiscuz