Critique : Les Coquettes

Les Coquettes
Je laisse aujourd’hui la place à mon ami Quentin qui nous parle des Coquettes. Un spectacle à ne pas manquer !

Ce samedi, alors que la météo parisienne était morose, nous avons rendez-vous au Grand Point Virgule pour découvrir trois nanas qui font salle comble depuis plusieurs semaines : Les Coquettes.

Les Coquettes ne sont ni Britney Spears, ni même les L5 ! Le ton est donné dès les premières minutes. Les Coquettes… « c’est bien plus compliqué que ça » nous expliquent-elles : ce sont trois copines, trois artistes, trois femmes et trois… coquines ! Elles vont nous le prouver en chansons et en comédie pendant plus d’une heure vingt.

Leurs visages vous disent peut être quelque chose ? Et pour cause, ces trois-là ont de belles carrières musicales : Lola Ces (Disco, Dracula, Sister Act, Love Circus), Marie Facundo (Salut les copains, Hairspray, Cendrillon, Le Magicien d’Oz) et Juliette Faucon (Le Soldat Rose) se rencontrent sur scène grâce à Louis Chedid en 2007 dans Le Soldat Rose. Elles ont continué à travailler chacune de leur côté avant de se retrouver en 2014 pour créer ce trio explosif.

Les trois copines ont trouvé l’équilibre parfait : jamais l’une des trois ne prend le pas sur les deux autres. La définition parfaite d’un trio. Le tout est emmené et accompagné par un pianiste souriant et donnant de sa personne. En plus d’accompagner les trois coquettes par des musiques punchi et originales, il permet souvent des transitions entre les chansons. Un vrai plaisir ! La mise en scène quant à elle est simple, efficace et très léchée. Une sobriété qui permet de se concentrer sur les textes et de plonger dans le monde très « rentre dedans » des coquettes.

Alors que l’on pourrait croire que le spectacle est très féminin, les hommes ne sont pas en reste. Les chansons drôles, décalées et parfois sexy parlent à tout le monde. Et il n’y a aucune censure dans les thèmes : On passe de l’amitié, à la « petite fessée du dimanche soir » jusqu’à des thèmes plus étonnants dont on vous laisse la surprise. Toujours avec sourire et humour ! C’est très réussi : le public rit et en redemande !

Ces trois drôles de femmes vous donnent rendez-vous dans la petite salle du grand point virgule pour un moment des plus agréable. Une salle qui va vite devenir trop petite pour ces trois copines qui ont pour objectif « La coquette du monde ». C’est tout le mal qu’on leur souhaite !

Merci à Quentin Amiot, rédacteur invité pour cet article.

Commentaires

avatar
wpDiscuz