Critique : Il était une fois complètement à l’ouest

Les caramels fous
J’ai toujours lu et entendu beaucoup de bien des Caramels Fous, sans avoir eu l’occasion d’assister à l’un de leurs spectacles. C’est maintenant chose faite. Verdict.

Un village perdu du Middle West Américain en 1890. Dans le saloon, tenu par une charmante famille, des cow-boys viennent dépenser le soir venu leur maigre salaire au bar. Sur scène, des danseuses lèvent la jambe et s’esquivent parfois avec un de ces messieurs en fin de soirée. Un quotidien apparemment sans histoire… Mais l’arrivée d’un jeune homme de la ville en quête de ses origines va complètement bouleverser la vie de la bourgade et, de rebondissements en rebondissements, va faire éclater la vérité et les non-dits de cette petite communauté un peu trop tranquille.

Autant le dire tout de suite, le succès rencontré par ce nouveau spectacle Il était une fois complètement à l’ouest est largement mérité. Après quatre chansons qui plantent le décor et qui réchauffent la salle, le spectacle vous emporte dans l’univers complètement barré de cette troupe de comédiens amateurs et bénévoles.

Ils sont fous, ils osent tout et ils l’assument ! De L’amour c’est comme une cigarette de Sylvie Vartan au thème de Star Wars, en passant par Amy Winehouse, Michel Legrand ou encore Philippe Katerine, toutes les chansons reprises par Les Caramels Fous sont des prétextes à des chorégraphies très bien exécutées ainsi qu’à des paroles très drôles et déjantées. Car en effet, cela fait partie du concept : le spectacle est un enchaînement de chansons connues dont les Caramels ont modifié – de manière très talentueuse – les paroles.

Les Caramels ont une autre particularité : il s’agit d’une troupe exclusivement masculine. Tous les rôles, même féminins, sont donc interprétés par des hommes. Les costumes et les décors correspondent parfaitement au thème de la pièce et à l’atmosphère du spectacle. Certaines comédies musicales plus professionnelles devraient en prendre de la graine. La mise en scène de Alma DE VILLALOBOS et de Nicolas KERN est excellente.

Au théâtre Déjazet (place de la République à Paris) jusqu’au 14 février 2015. Une tournée en Province est prévue.

Toute la troupe (et ils sont nombreux) se donne à fond. Mention spéciale pour la belle rousse qui m’a fait hurler de rire à chacune de ses apparitions. C’est un spectacle à voir, vraiment.

Commentaires

avatar
Trier par :   Les plus récents | Les plus vieux | Les mieux notés
CaroZZZ
Lecteur

Merci Tony pour le partage !

Mike
Lecteur

Toujours aussi drôles. Merci à eux pour le bonne soirée qu’ils m’ont fait passer.

wpDiscuz